Huldufólk - Michel Eisenlohr

Hudulfolk Michel Eisenlohr Arnaud Bizalion éditeur

L'Islande devient peu à peu une sorte d'arrière cours pour photographe sans inventivité. Un Palavas fait d'étendues sauvages, de carcasses d'avion et de neige où beaucoup de voyageurs bardés d'appareils nous offrent des clichés sans âme et originalité.

Mais parfois certains n'hésitent pas à s'éloigner des images d'Epinal et nous livrent des ouvrages magnifiques et touchants de sincérité.

C'est le cas avec Huldufólk de Michel Eisenlohr paru chez Arnaud Bizalion éditeur.  

Hudulfolk Michel Eisenlohr Arnaud Bizalion éditeur
©Michel Eisenlohr

Huldufólk c'est le peuple caché, celui des elfes et des trolls magiciens qui vivent dans les pierres et les rochers et que les islandais vénèrent et respectent depuis des milliers d'années.

Ils sont là, dans leur monde qui est aussi le nôtre, ils vivent à nos côtés mais nous ne les apercevons que subrepticement. Il faut pourtant composer avec eux, leurs territoires. Il faut leur demander leur accord quand on construit un mur ou une route.

Saisissant des lieux où s'imbriquent le minéral originel et la ville des Hommes, Michel Eisenlohr nous fait découvrir cette relation étroite entre un peuple et ce que nous nommerions folklore ou croyances.


Hudulfolk Michel Eisenlohr Arnaud Bizalion éditeur
©Michel Eisenlohr

Un col, domaine du troll sorcier Kerlingar, il ne vaut mieux pas s'attarder sous peine de l'irriter.

Plus loin, un rocher bordant une maison. Ou l'inverse

Au cœur des immeubles, des jeux mais aussi des pierres et des rocs qu'on ne déplace qu'avec l'aide d'une voyante.

On préserve, on protège.

On respecte.

Islande magie
©Michel Eisenlohr

On respecte beaucoup en Islande. Parce que par-delà la nécessité de préserver une culture, un champ de croyances, il y a aussi le fait de porter son attention à ce qui n'est pas nous.

Nous sommes bien loin ici du cartésianisme hexagonal et des autoroutes détruisant sans vergogne des espaces naturels. Et, de fait les images de Michel Eisenlohr, par leur sobriété, leur neutralité invitent à faire un pas de côté, à s'interroger sur cette intrication entre des univers qui nous paraissent antinomiques. 

Hudulfolk Michel Eisenlohr Arnaud Bizalion éditeur
©Michel Eisenlohr

Certains pourraient être tentés de penser que tout ceci n'est que fadaises et fariboles destinées aux crédules et aux enfants, qu'un caillou n'est qu'un caillou qui servira au mieux de support à pique-nique, au pire de ballast pour voie ferrée. Pourtant, qui sont-ils pour juger et s'arroger ce droit supérieur ?

Personne.

Huldufólk a quelque chose de profondément altruiste dans son cheminement, dans le choix de ses images. Chaque lieu éveille l'idée qu'il est habité, que ce peuple secret y a ses quartiers. Et par conséquent, qu'il serait malséant de l'en déloger ou de le mépriser.

Michel Eisenlohr nous livre avec son ouvrage un surprenant voyage, de ceux que nous ne ferons qu'en ouvrant un peu notre esprit et en acceptant de croire à l'invisible et sa magie. 


Site de Michel Eisenlohr

Site de Arnaud Bizalion éditeur

28€

Commentaires

Articles les plus consultés