Everything lay still - Fábio Miguel Roque

Everything lay still Fabio Miguel Roque livre photo chronique

"There is still a constant tension beetween me, the world and the consequences of my actions [...]". 

Ces quelques mots en préambule du livre de Fábio Miguel Roque Everything lay still, paru chez 89books, sonnent comme une invitation.

Invitation à cerner l'incernable, à comprendre ce qui ne peut l'être, à oser s'avouer que nous sommes perdus.

Dans le livre.

Dans le monde.

Dans la vie, peut-être. 

Everything lay still Fabio Miguel Roque livre photo chronique
©Fábio Miguel Roque

L'homme qui est là, qui attend, sait que chacun de ses pas, chacune de ses actions aura au moins une conséquence.

Laquelle ?

Qui le sait… Alors, l'Homme marche, agit, joue, aime, reste ou part ; toujours autour de lui le monde bouge.

Avec Everything lay still, l'immobilité devient plus qu'un art de vivre, qu'un dépassement de l'angoisse. C'est un "être", un rapport à Soi, à Eux, au grand tout qui nous regarde, nous englobe, parfois nous submerge.

Livre d'amour ? Livre de peur ? Livre d'interrogations existentielles ?

Everything lay still Fabio Miguel Roque livre photo chronique
©Fábio Miguel Roque

Tout s'enchevêtre.

Racines, mue du serpent, fleurs sur la carcasse d'une voiture.

Les âmes ?

On croise des mains jointes, des cadavres putréfiés et des corps nus.

On s'observe perdu sur l'îlot rocheux d'une mer inconnue.

On contemple les arbres brisés et les chevaux.

Chaque pas est tout à la fois un frisson, une douleur et un vaste cri d'amour.

Everything lay still Fabio Miguel Roque livre photo chronique
©Fábio Miguel Roque

Parce que ce livre d'une beauté simple, sans artifices, nous ébouriffe comme un vent violent, la chute d'une falaise.

Fábio Miguel Roque nous remet à notre place d'humains dans un monde trop vaste aux contours indicibles. Il se remet à sa place dans ce même monde où pourtant chacune de ses respirations bouleverse chacun des instants.

Rien n'a de sens et tout en a.

Il faut accepter ceci au risque, sinon, de se perdre et de s'oublier.

femme Everything lay still Fabio Miguel Roque livre photo chronique
©Fábio Miguel Roque

On pourrait se perdre dans les yeux d'une femme très belle, dans les corps qui nous appellent.

Se perdre, aussi, sur la route, quand la lumière est crue. Mais voilà le corps est abattu, vouté et tordu.

On se retrouve encore seul, toujours un peu ou un peu plus. 

Qui sait ?

Everything lay still Fabio Miguel Roque livre photo chronique
©Fábio Miguel Roque

Everything lay still est un livre d'immobilité vagabonde.

D'errance close.

Il n'y a ni clé, ni porte, juste le besoin de comprendre que tout est ici.

Et qu'il faut faire avec.

Une fois ces choix acquis et actés, chacun prendra les chemins que Fábio propose.

Chacun se perdra, méandre après méandre. 

Et qu'importe si on ne se retrouve qu'un peu ou pas. Le temps n'a pas bougé, le livre et ses photographies en témoignent.

Le temps de la photo est immobile, celui de Fábio Miguel Roque le fût.

Et demain sera un mouvement à venir. 


Site de Fábio Miguel Roque

Site de 89books

Commentaires

Articles les plus consultés