Quiets - Marie Bienaimé et Jean-Christophe Pagès

 

Quiets Corridor éléphant Jean-Christophe Pagès Marie Bienaimé

Au début il y avait le monde sous le ciel, la mer salée et les cheveux dans les yeux un soir couchant.

Puis tout s'est arrêté.

Comme ça. D'un coup. 

Et le monde est devenu immobile.


Quiets Corridor éléphant Jean-Christophe Pagès Marie Bienaimé
©Marie Bienaimé

Quiets par Marie Bienaimé et Jean-Christophe Pagès, publié chez Corridor Eléphant, naît à la suite de cette étrange période des confinements, d'épidémie.

Composé de photographies de Marie et de textes à valeur poétique de Jean-Christophe, il interroge sur ces moments de vertiges qui ont pu être ceux des auteurs, les nôtres et qu'il a fallu vivre sans les comprendre, peut-être.


Quiets Corridor éléphant Jean-Christophe Pagès Marie Bienaimé
©Marie Bienaimé

La mer est là, les enfants pirouettent, le nouveau né va ouvrir ce regard émerveillé sur un univers à conquérir.

Le temps est suspendu aux goûters, aux vagues immobiles, aux jeux inconséquents.

Immobile et tranquille

Et puis, les heures basculent, s'allongent. Les cœurs, les corps et les âmes sifflent.

On se terre, on s'altère aux informations trop nombreuses, trop violentes.

Le cirque a fermé ses portes, clos le chapiteau, les clowns sont au chômage. 

Une fois, deux fois, trois fois.

La ronde des enfants n'y voit plus rien, les yeux embourbés de chassie.

On ne connaît plus son frère, son père, sa mère, sa sœur.

On ne bouge plus.


Quiets Corridor éléphant Jean-Christophe Pagès Marie Bienaimé
©Marie Bienaimé

Puis on ressort.

On re-rentre.

On voudrait que le vent cesse, que le monde se redresse.

"Ca sifflait déjà moins, mais c'était bouché." (Jean-Christophe Pagès)


Quiets Corridor éléphant Jean-Christophe Pagès Marie Bienaimé
©Marie Bienaimé

Quiets est un livre de quiétude, d'intranquillité et d'amour.

Le travail photographique de Marie Bienaimé, les textes de Jean-Christophe Pagès se répondent, échos de ces jours bizarres.

Mais, derrière le constat des jours trop longs, des doutes et des peurs transparaît cette nécessaire et évidente poésie qui permet de se détacher d'un réel pesant.

Les photos de Marie lentement ouvrent sur des instants de grâce.

Petits cailloux de tendresse pudique, de douceur maternelle.

En contrepoint, les mots de Jean-Christophe nous livrent la crainte, ces heures à ne trop savoir si nous sommes encore en vie, mourant ou déjà morts.

Peut-être très vivants?

Seul certainement.


Quiets Corridor éléphant Jean-Christophe Pagès Marie Bienaimé
©Marie Bienaimé

Avec Quiets les deux auteurs nous invitent à une autre contemplation de ce que furent (seront?) l'épidémie, les confinements.

Loin, très loin de la complaisance médiatique, des chiffres égrainés comme des miettes de désespoir, les petits moments de poésie du réel que saisit Marie Bienaimé sont autant de notes d'espoir, de quiétude retrouvée.

Jamais perdue?

Si, un jour, le monde se replie à nouveau, lire Quiets à ce moment-là serait très certainement un bon moyen de ne plus avoir peur.



Site de Marie Bienaimé

Pour acheter Quiets

Le Kisskiss de Quiets (les 100% sont atteints, mais c'est toujours bien de soutenir ce qui le mérite)


Commentaires

Articles les plus consultés