L'entaille de l'exil - Christine Delory-Momberger (exposition)

 



Le temps, la vie, les événements sont circulaires. Et conduisent, pour qui y prête attention, à une forme d'élévation, d'épiphanie. C'est, du moins, ce qu'évoque la très intéressante exposition L'entaille de l'exil par Christine Delory-Momberger, cocréation avec Photo Doc. à l'Atelier-Galerie Taylor avec José Nicolas.

Scénographiée de manière remarquable par Charlotte Flossaut et Valentin Bardawil, le travail de Christine évoque cet exil déjà mis en relief dans ses ouvrages personnels ou collectifs. (Voir chroniques sur le blog)

Mais, il ne s'agissait ici d'exposer simplement des photographies extraites d"Exils/Réminiscences" sa première trilogie. Même si des images du livre apparaissent, surgissent dans des tirages splendides aux dimensions volontairement différentes, peu à peu Christine propose un nouvel axe à sa recherche de l'intime. A son en-quête.

Et une série réalisée dans un camp d'extermination polonais s'insère dans ce travail de fouille de Soi, comme une nécessité d'aller plus avant, au cœur de cette béance polysémique qu'est l'Exil.

Christine Delory©Agence Révélateur



A l'origine il y a sa mère, une aïeule, elle, sa fille. Partant de ce quadriptyque le spectateur prend conscience, devient acteur de ce travail mémoriel, qui amène peu à peu à suivre le mouvement de l'Histoire à travers une histoire. Un escalier, une fenêtre ouverte, un lit derrière une porte, toujours ce mouvement entre le dedans et le dehors, l'ombre et la lumière, Soi et les Autres.

La mise en abyme est singulière, troublante. Et quand une photographie annonce les "Maîtres du désordre" le chaos qui s'entrechoquait délibérément devient source de clarté, d'unité. Le spectateur devient voyageur sur ces rails infinis qui relient les Hommes, le père, l'Ailleurs et la souffrance. Les poèmes qui constellent l'espace étant autant des guides que la possibilité donnée à celui, qui était absent jusque là, d'advenir. 


 

 

exposition photo Christine Delory entaille de l'exil Paris Taylor

Christine Delory©Agence Révélateur


La visite achevée vient un questionnement. Il semble que  l'Europe fût terre d'Exil et de difficultés. Mais c'est et ce sera une terre d'espoir pour des millions d'hommes et de femmes, car des violences meurtrières du siècle précédant certains ont su tirer les enseignements pour re-construire. Même si Christine n'est pas historienne, ne propose pas un outil pour libérer l'Amour, il n'en reste pas moins que son exposition, plus largement son travail (et celui mené avec Valentin Bardawil) offrent des perspectives au-delà de la simple narration. La "démocratie sensible" a ici tout son sens en ce qu'elle permet de prendre conscience que nous sommes tous dans ce mouvement, acteurs, spectateurs, en-quêteurs. 

exposition photo Christine Delory entaille de l'exil Paris Taylor

Christine Delory©Agence Révélateur


On ressort de l'exposition non seulement avec des explications claires et émouvantes données par la photographe, avec des images marquantes, notamment celle d'une mère entre ombre et lumière, entre vie et mort, mais surtout avec le sentiment que quelque chose dont nous n'avions pas conscience ou dont nous ne voulions pas avoir conscience est là, à fleur d'âme, prêt à se révéler à nous. 

Pour peu que nous y prêtions attention.

Pour peu que nous choisissions de "voir" au sens rimbaldien du mot.

 

Christine Delory©Agence Révélateur

 Texte de forme poétique illustrant l'exposition:

 

debout

près de la voie ferrée

 

mon père

fixait

les rails

à la frontière

 

courbé

avec d’autres comme

lui

retenus

 

il maintenait vissait martelait

les barres

 

posées

ajustées

 

sur les pierres

terreuses


Christine Delory-Momberger


Un lien vers un petit film autour de L'entaille de L'exil. Film Entaille de l'exil


L'exposition se tient à L'Atelier Galerie Taylor 7, rue Taylor 75010 Paris  jusqu'au 26/02/2021. 

Ouverture de 14h30 à 17h30 du mardi au samedi. 

Elle fait aussi partie du parcours PHOTO DAYS et Christine Delory-Momberger sera présente à l'Atelier-Galerie les 13 et 14 février de 1h30 à 17h30 dans le cadre des PHOTOS DAYS.

Les tirages sont de Nathalie Loparelli-Le rideau noir/ Guillaume Geneste-La chambre noire/ Stéphane Cormier-Atelier-Galerie Taylor


Christine Delory-Momberger est chargée du développement de l'Observatoire de Photo Doc., Charlotte Flossaut et Valentin Bardawil sont co-fondateurs de Photo Doc.

Site de Christine Delory-Momberger

Christine Delory est représentée par l'Agence Révélateur

Facebook de la galerie Taylor


Commentaires

Articles les plus consultés