Voir les yeux fermés - Fabrice DOMENET




Et si tous les voyages commençaient dans l'immobilité? A la lecture de "Voir les yeux fermés" de Fabrice Domenet, le questionnement apparaît peu à peu. Le monde -celui que nous oublions trop souvent, pressés que nous sommes par le travail, le téléphone portable, la vie- passe par le bain révélateur du moment photographié.





 Simplement contempler: un cheval, un poisson au soleil d'un étang et l'univers qui se livre à celui qui veut bien le voir.
Simplement prendre le temps: débarrasser la table trop encombrée et déplier, lentement, le long leporello aux images sépias.



Publié par Bis Edition, la mise en page réalisée par Jérôme Bessone est audacieuse. L'oeil se perd dans le vague, l'âme s'ouvre pour suivre les pas de l'auteur. On se surprend à parcourir des myriades d'univers si proches et pourtant tellement éloignés de nos préoccupations quotidiennes.



Fabrice Domenet ne fait pas un inventaire, ne nous impose rien; il marche, contemple, ferme les yeux et laisse le monde venir. L'accompagner dans son livre c'est s'ouvrir à ce qui est. Juste ce qui est.
Simplement.

Alors dans cette déambulation aveugle, on ne peut que prendre le temps, enfin, d'être présent à l'instant.

La méditation passe, parfois, par la photographie.




Commentaires

Articles les plus consultés